My Birthday cake

logo pinup cnd 5Et voilà mon premier gâteau, qui inaugure en même temps mon premier article.

Mon anniversaire arrivant la question du gâteau devenait de plus en plus présente dans mon esprit… Alors ne sachant pas vraiment où j’allais, j’ai pri mon pc et me voilà partie à la recherche de mon gâteau d’anniversaire que je devais préparer dans une cuisine-couloir et le minimum d’accessoire requis ! Bon c’est parti et là me voilà devant des gâteaux en cake design somptueux mais étant une débutante je ne voulais m’engager dans quelque chose de compliquée et de moins minutieux ne sachant pas comment se travaille la pâte à sucre…

Regardant des idées moins présomptueuses sur des blogs amateurs, l’inspiration venant, ça y est, j’avais trouvé mon gâteau d’anniversaire, ce serait une génoise vanille et une mousse à la framboise…

Alors c’est parti, cherchons une recette de génoise, et là c’est le drame, je peux lire qu’il faut des ingrédients qui ne me parle pas de pâtisserie mais de chimie (je dois avouer que ce n’était pas la matière à laquelle j’étais la plus attentive dans mes jeunes années), comme le bicarbonate, qu’il faut aussi mesurer à l’aide d’un thermomètre la température de cuisson des blancs d’œufs, et là je réalise que la tâche va s’annoncer plus compliquée que prévue mais le cauchemar allait vite se terminer… Et mon anniversaire arrivait vite, on est à J-3.

génoise

Bon je finis par penser à abandonner l’idée de la génoise quand une dernière recherche sur google nommée « recette génoise facile » me fis tombée sur cette recette, qui maintenant me sert de base à une grande majorité de gâteau, bah oui ça serait bête de se passer d’une recette qui permet d’avoir une génoise aérer et souple ! Par contre je la déconseille pour les gâteaux à étages… Je n’en ai pas encore fait, mais ça ne va pas tarder. Bon revenons à nos gâteaux…

Maintenant que j’avais trouvé la recette de la base de mon gâteau, il fallait que je trouve ce qui allait le rendre unique, la mousse à la framboise… Oui mais sans gélatine car on ne mange pas de porc à la maison, me voilà donc à la recherche de la mousse parfaite ! Je refais alors la découverte d’un aliment dont j’avais vaguement entendue lors de mes études, l’agar-agar. Cette algue a les mêmes propriétés que la gélatine.

Cool mais comment l’utiliser et dans quelle proportion ?

J’ai alors décidée de tester cette recette,

Mousse de framboisesSans titre 5

500g de framboises

4 cuillères à soupe de sucre

2g d’agar-agar

20cl de crème fleurette très froide

2 cuillères à soupe de sucre glace

  • Avant de commencer, je vous conseille de mettre au congélateur les fouets et le saladier qui servira à monter la crème fouetter pour qu’ils soient bien froid.
  • Mixer les framboises et le sucre dans un blendeur, pour faire un coulis. Afin d’éviter les pépins, passer le coulis dans un chinois (petite passoire) pour ne récolter que le coulis.
  • Faire chauffer le coulis dans une casserole avec les 2g d’agar-agar. Porter à ébullition, remuer pendant 1 minute. Retirer du feu et laisser refroidir le coulis.
  • Pendant ce temps, fouetter la crème fleurette et le sucre glace au batteur électrique jusqu’à obtention d’une belle chantilly (assez ferme).
  • Incorporer délicatement le coulis de framboise à la chantilly.
  • Mettre au froid pendant au moins 3 heures pour que la mousse prenne.

Bon jusque là tout se déroule de manière impeccable, la recette est super simple et du coup j’ai de l’avance sur mon programme, on est à J-1.

Une fois les deux recettes réalisées, il faut monter le gâteau et là on est le jour J et je ne peux pas me louper…

Je commence par couper ma génoise en deux dans le sens de la longueur.

Je tartine ensuite toute la mousse à la framboise sur la base de mon gâteau.

Ensuite je recouvre de la deuxième partie de la génoise.

Voilà le gâteau est monté, maintenant il faut le recouvrir, car faut l’avouer il l’a pas l’air vraiment séduisant !

Je prends dons une brique de Pâte à sucre blanche que j’étale, il faut que la couche qui recouvre le gâteau soit la plus fine possible, environ 2mm, afin de ne pas écœurer à la dégustation.

Une fois le gâteau recouvert, il faut lisser délicatement la pâte à sucre et parfaire les angles, voilà une bonne vidéo qui vous aidera à comprendre la technique de base.

Je prends ensuite une petite règle et je trace à l’aide d’un petit scalpel des rayures en commençant par les diagonales afin d’avoir des lignes parfaites.

Pour donner un effet matelassé à mon décor, je place des perles en sucres nacrées.

Et voilà mon gâteau d’anniversaire dont je suis plutôt fière pour une première… Après l’avis de mes invitées, c’est décidé cette expérience ne sera pas l’unique et je vais persévérer !

IMG_7840

 O*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s